Le Maritime, un atout de taille pour la région

Actualités et conseils sur les carrières en méditérannée
Filières & Métiers
Publié le jeudi 10 décembre 2015
Article9-carre_m

Avec 900 km de littoral, le grand Sud tire une grande partie de ses richesses de la mer, à travers des métiers variés. Focus sur les différentes branches de la filière et les secteurs d’avenir.
 

 

Le groupe marseillais CMA-CGM occupe la troisième place mondiale dans le transport de containers.

 

La filière mer recouvre une large variété de domaines : la pêche, l'industrie nautique, la construction navale, la plaisance, l'aquaculture, le transport maritime, l'océanographie, le yachting… Autant d'activités très dynamiques en termes d'emplois. La Marine nationale emploie à elle seule 21 000 militaires et civils en PACA, soit la moitié des effectifs affectés sur le littoral métropolitain. L'économie maritime représente 60 000 emplois directs en PACA, parmi lesquels 43 500 sont pourvus par le grand port de Marseille et 4 500 par le groupe marseillais CMA-CGM, numéro trois mondial dans le transport de containers.

TRAXENS CRÉE LE CONTENEUR CONNECTÉ

Lors de son transport maritime, le conteneur de fret passe par plusieurs acteurs de la chaîne logistique, multipliant les risques de retards et d'incidents. La start-up marseillaise Traxens a inventé une solution pour suivre les conteneurs et transmettre les informations relatives à la cargaison via une plateforme web. Un marché qui, sous dix ans, pèsera entre 10 et 40 milliards d'euros, selon Michel Fallah, fondateur de la société.
"2 000 et 3 000 emplois dans le monde, dont la moitié en France, pourraient en découler. Pour répondre aux premières commandes, nous recherchons en PACA des ingénieurs en informatique et des électroniciens dans le shipping, l'industrialisation et la production."

 

 

Le nautisme tient une place de choix dans le secteur maritime régional, la façade méditerranéenne comptant 184 ports de plaisance, la plupart situés en PACA. Il concentre 14 000 emplois permanents en Méditerranée, répartis dans les activités de maintenance et de services portuaires, les services de loisirs et le commerce d'articles de sport.

« La maintenance tourne actuellement à plein régime, note Catherine Le Goff, responsable formation à la Fédération des Industries Nautiques. On observe également une demande de plus en plus forte sur les services et l'accompagnement, avec l'émergence de nouveaux métiers, en l'occurrence des skippers. La location de bateaux se fait clé en main et comprend l'équipement, l'accueil, l'assistance et l'accompagnement. Le nautisme recrute surtout dans les métiers manuels (électriciens, plombiers, chaudronniers…). Les menuisiers d'agencement et les métiers du composite sont en tension. La filière va également avoir besoin d'agents de maintenance et de mécaniciens pour remplacer les départs en retraite ».

 

Le yachting, nouvel enjeu en Languedoc-Roussillon

Forte d'environ 728 millions d'euros par an de chiffre d'affaires, l'industrie du yachting représente une manne importante en PACA, avec de nombreux chantiers navals comme IMS à Saint-Mandrier-sur-Mer, Compositeworks à La Ciotat, Monaco Marine, etc. Ainsi, sur 5 000 à 6 000 personnes travaillant autour de la grande plaisance, 2 500 emplois directs et indirects dépendent de la réparation, de la maintenance et de la refonte de yachts.
La Région Languedoc-Roussillon souhaite, elle aussi, se lancer dans cette filière et met en place des infrastructures pour accueillir ces bateaux. Le secteur est en effet attractif : 5 000 yachts croisent chaque année en mer Méditerranée. Sachant qu'un yacht dépense environ 100 000 euros en un mois d'escale, les villes portuaires y voient une vraie carte à jouer.

 

Prometteuses microalgues

L'aquaculture, présente autant en Languedoc-Roussillon qu'en PACA, est assurée par de nombreuses petites structures dont certaines rayonnent à l'international. « La production des microalgues constitue une piste très prometteuse surtout en Languedoc-Roussillon, assure Patrick Baraona, directeur du Pôle Mer Méditerranée, puisqu'elle permet de développer des produits cosmétiques et pharmaceutiques et de la nourriture pour les poissons. Des acteurs comme Greensea ou Microphyt se sont déjà positionnés dans le domaine ».

Jifmar a le vent en poupe

Basée à Marseille, Jifmar Offshore Services propose des solutions maritimes intégrées en offrant des services de pointe dans le domaine maritime et offshore. Depuis sa création en 2005, elle connaît une croissance continue avec 15 millions de chiffre d'affaires en 2014. « À la différence de nos concurrents, notre société est propriétaire de tous ses outils et navires, et dispose de ses propres ingénieurs et scaphandriers pour réaliser les opérations, pointe Bastien Voluer, directeur technique. Nous sommes donc capables de fournir un service clé en main. Nous recrutons régulièrement des marins (capitaines, chefs mécaniciens, officiers de marine marchande) et des ingénieurs chefs de projet. »

Interview

Nicolas Carasso
Directeur de Diveintar, cabinet de conseil en recrutement spécialisé dans les métiers de la mer

L' avenir s'annonce prometteur pour les énergies renouvelables marines

Quelles évolutions observez-vous dans les métiers maritimes ?

Nicolas Carasso La filière pétrolière n'étant plus porteuse, une transition pourrait s'opérer d'ici la fin de l'année : les travailleurs du secteur pétrolier ou des chantiers navals (comme les mécaniciens, chaudronniers, charpentiers tôliers, électroniciens) vont se tourner vers les énergies renouvelables marines dont l'avenir s'annonce plus prometteur.

Quels sont les profils les plus recherchés ?

N.C. Les superintendants, en charge de la maintenance technique des navires, sont très courtisés sur le marché de l'emploi, tout comme les ship managers, qui font le plan de chargement des bateaux, les chefs de projet qui supervisent les opérations dans les pétroliers et dans les énergies renouvelables marines ou encore les architectes navals pour dessiner et concevoir les éoliennes, par exemple.

  • Twitter Cadremploi
  • Facebook Cadremploi
  • Linkedin Cadremploi