Depuis 20 ans, Euroméditerranée redessine Marseille

Actualités et conseils sur les carrières en méditérannée
Territoires
Publié le vendredi 11 décembre 2015
Article15-carre_m

En 1995, l’opération d’intérêt national Euroméditerranée était lancée pour redynamiser l’activité économique de Marseille et la faire rayonner sur l’Europe du Sud. Retour sur vingt ans de transformations.
 

Photo © CBDesign

 

Lorsqu’Euroméditerranée naît en 1995, la cité phocéenne est sur le déclin : le taux de chômage atteint 35 % dans l’arrière-port touché par la désindustrialisation et la ville a perdu 200 000 habitants en vingt ans. L’opération d’intérêt national a pour objectif de créer un nouveau coeur métropolitain sur la façade littorale afin de faire revenir les habitants et de doper l’emploi. La métamorphose débute dans le quartier de la Joliette qui devient un véritable quartier d’affaires dynamique. 12 000 salariés et 800 entreprises s’y installent, dont le troisième armateur mondial, CMA CGM, qui y implante son siège et devient le premier employeur privé de la ville. D’autres symboles architecturaux forts viennent compléter le tableau : le MuCEM, le centre de conférences Villa Méditerranée, le centre commercial Les Terrasses du Port...

Le renouveau de la Belle de mai

La gare Saint-Charles réhabilitée voit l’arrivée du TGV Méditerranée en 2001, tandis que l’ancienne usine de tabac de La Belle de Mai se transforme en un lieu économique et culturel majeur. Sur 120 000 m2, trois pôles sont dédiés aux industries de l’audiovisuel, du multimédia et du numérique, et à la culture. Le pôle média regroupe à lui seul 80 entreprises, 600 salariés, un incubateur, des studios audiovisuels et une pépinière de start-up.

Enfin, le boulevard Euroméditerranée, inauguré en juin 2015, rouvre le littoral aux Marseillais. De la Tour CMA CGM jusqu’à l’entrée du Vieux Port, il s’étend sur 2,5 km de long et 45 mètres de large créant ainsi un grand espace public, avec pistes cyclables et couloirs d’arbres.

20 000 emplois créés

« Avec Euroméditerranée, nous avons réussi à créer en vingt ans l’image visible du renouveau économique de Marseille, se félicite François Jalinot, Directeur Général d’Euroméditerranée. 20 000 nouveaux emplois y ont vu le jour et ce n’est pas fini ! Avec Euromed 2, la métropolisation de Marseille va se poursuivre dans les filières du tertiaire, du maritime, de l’économie verte, du numérique et de l’ingénierie liée à la ville de demain ». 

Et maintenant, Euromed 2 !

Actuellement en construction, Euromed 2 vient ajouter 170 hectares au plus grand projet de rénovation urbaine en Europe, pour un total de 310 hectares. Objectifs d’ici 2030 : la création de 20 000 emplois, 14 000 logements, 500 000 m2 de bureaux, 160 000 m2 d’équipements publics, 14 hectares d’espaces verts et l’arrivée de 30 000 habitants supplémentaires. Euromed 2 vise à créer une éco-cité, conçue comme un laboratoire de recherche appliquée à très grande échelle. On pourra par exemple y découvrir un réseau d’énergie par thalassothermie, une plateforme mutualisée de dépollution des terres, la gestion innovante du stationnement ou la gestion intelligente du réseau électrique.

  • Twitter Cadremploi
  • Facebook Cadremploi
  • Linkedin Cadremploi