Formation : le boom des executive

Actualités et conseils sur les carrières en méditérannée
Tendances
Publié le lundi 14 décembre 2015
Article21-carre_m

La tendance en matière de diplômes supérieurs est à la formation continue. Une aubaine pour les cadres en poste qui y voient un compromis idéal.

Photo © DR

 

Le profil type pour un Executive MBA est un cadre en poste, âgé d’une quarantaine d’années et jouissant d’une solide expérience professionnelle. Il fait ce choix pour des motivations diverses et recherche principalement une expertise qui lui permettrait, à moyen terme, de prendre la tête d’une structure », explique Carole Daniel, qui dirige le programme à SKEMA Business School. Considéré comme un fabuleux accélérateur de carrière, le diplôme s’appuie sur une solide formation pluridisciplinaire qui permet d’accroître les compétences d’un collaborateur, tout en lui offrant des perspectives nouvelles, notamment à l’international.

L’Executive MBA a pour vocation d’aider les cadres supérieurs à s’adapter à un monde du travail toujours plus globalisé, où la compétition fait rage. « Ce que viennent chercher les participants chez Skema, c’est une connexion au monde, poursuit Carole Daniel, et des échanges à l’international. » Lille, la Chine, les Etats-Unis… Les cours sont divisés en 18 modules : en face à face, online (ce qui permet à chaque participant de travailler à son rythme), ou en webinars, formule qui nécessite une certaine organisation, notamment en termes de fuseaux horaires.

Executive Master,
la voie vers la double compétence

Moins généraliste, les Executive Masters offrent aux candidats la possibilité de développer une double compétence. Le diplôme touche un plus large public puisqu’il s’oriente vers des formations plus précises. Marketing et communication, sécurité industrielle, contrôle de gestion… l’offre est grandissante. À l’IAE d’Aix-en- Provence, c’est le management général qui fait l’objet d’une formation continue. Une spécificité qui attire un public au départ plus « technique » : « Nous accueillons beaucoup d’ingénieurs ou de scientifiques qui viennent chercher chez nous une vision globale du management et s’éloigner de la technique pure, confirme Didier Yon, responsable des Executive au sein de l’institut aixois. Ils sont pour la plupart à la croisée des chemins et s’interrogent quant à leur avenir professionnel. Le master s’inscrit alors dans une logique de promotion. Ces facteurs d’enrichissement et de développement du réseau attirent une grande diversité : nous accueillons aussi bien des professionnels de la culture que des personnalités du secteur médico-social ou des professions libérales. Nous ne sommes pas uniquement orientés business. »

Interview

François Jacquet
Directeur régional chez ELIOR Santé sur la région Rhône Alpes / Bourgogne / Auvergne. Titulaire d’un Executive Master II management des entreprises.

Réussir nécessite une bonne organisation

Pourquoi avoir opté pour un Executive Master ?

François Jacquet L’IAE d’Aix propose ce diplôme qui bénéficie de fortes compétences pédagogiques des enseignements sur les fondamentaux du management d’entreprises et d’une bonne expérience entrepreneuriale. Je recherchais aussi des travaux de groupe, qui apportent une réelle richesse compte tenu des différents profils des participants.

Quelles ont été vos motivations pour vous lancer dans ce cursus ?

F.J. L’évolution dans mon groupe vers mon poste actuel, le besoin de confirmer mes acquis et de développer mes compétences en management global.

Comment mêle-t-on vie pro, vie perso et formation ?

F.J. Ces deux années peuvent s’avérer délicates s’il n’y a pas une réelle motivation personnelle et un soutien des proches. Réussir nécessite également une bonne organisation professionnelle.

  • Twitter Cadremploi
  • Facebook Cadremploi
  • Linkedin Cadremploi