La RSE, un enjeu majeur pour les entreprises

Actualités et conseils sur les carrières en méditérannée
Tendances
Publié le mercredi 11 janvier 2017
Vignette-rse_m

La Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) prend de plus en plus de place auprès des acteurs économiques. Outre le fait de contribuer au développement durable et au bien-être des salariés, la RSE est aussi un moyen pour les entreprises d’accroître leurs performances.

 

Considérée au début des années 2000 comme une vitrine, la RSE gagne du terrain au sein des entreprises françaises. Aujourd’hui, plus de la moitié des sociétés de cinquante salariés ou plus déclarent s’impliquer dans la Responsabilité sociétale des entreprises. La RSE consiste à mesurer l’impact positif ou négatif de toutes les actions menées au sein de la structure sur l’environnement, l’économie et la société. Une entreprise, quelle que soit sa taille, peut ainsi agir en faveur de l’environnement en limitant les gaz à effet de serre, en économisant les ressources comme le papier ou l’eau, en privilégiant des bâtiments durables ou en organisant le tri et le recyclage des déchets. Sur le plan social, ses actions peuvent porter sur l’amélioration de la sécurité au travail, la promotion de l’égalité hommes/femmes ou le développement des compétences des salariés. Enfin, d’un point de vue économique, la RSE suppose de promouvoir une politique d’achats responsables, ou encore le respect de l’éthique des affaires.

Réduire l’impact environnemental des activités

Chez l’Occitane, les démarches RSE sont nombreuses et concernent divers domaines : environnement, solidarité,...

Chez L’Occitane, le respect de l’environnement et le développement durable sont des concepts ancrés dans les valeurs de la marque depuis sa fondation en 1976. « Un service est dédié à la démarche RSE au sein du Groupe, pionnier de la cosmétique naturelle, la nature est au coeur de nos préoccupations, assure Katia Michieletto, directrice RSE, Laboratoires M&L, Groupe L’Occitane. Le fondateur de L’Occitane, Olivier Baussan, a toujours souhaité que son activité profite au plus grand nombre. De multiples initiatives illustrent cet engagement durable. Par exemple, pour préserver la biodiversité du maquis corse où pousse l’immortelle, un des ingrédients emblématiques de la marque, nous avons participé à la création d’un programme de plantation d’immortelle biologique à grande échelle avec les agriculteurs locaux. Le Programme des Nations Unies pour le Développement a par ailleurs distingué L’Occitane comme entreprise « exemplaire » pour ses actions au Burkina Faso en faveur des productrices de beurre de karité. Inscrits dans une démarche de certification ISO 14001, nous travaillons également sur la réduction de l’impact environnemental de l’ensemble de nos activités, de la conception des produits à leur distribution en boutiques, en incluant évidemment nos emballages. Pour encourager les consommateurs au recyclage, nous leur offrons une réduction sur leurs prochains achats s’ils ramènent les emballages vides de nos produits en boutique. Enfin, nos collaborateurs sont engagés dans nos valeurs humanistes. Nous sommes par exemple partenaires de MicroDON, dont le programme consiste, pour chaque salarié volontaire, à verser les centimes d’euros de son salaire à des associations partenaires. De même, nous offrons un jour de congé à nos salariés pour participer à un projet solidaire dans une association, afin de vivre l’engagement de l’intérieur. »

Des sessions de sensibilisation par la Région

Pour aider les entreprises dans leurs démarches d’intégration de la RSE, la Région Paca a mis en place le parcours « Performant et Responsable en Paca ». Il a pour ambition de permettre aux TPE et PME de Provence-Alpes-Côte d’Azur d’améliorer leur efficacité économique en prenant en compte leurs impacts sur l’environnement naturel ainsi que sur les hommes et les femmes. Une gamme d’outils gratuits est proposée pour répondre aux besoins des entreprises, telles que des sessions de sensibilisation et de formations à la RSE et la visite d’un conseiller pour construire un plan d’actions. Les entreprises adhérentes au Club RSE Paca bénéficient, au cours de réunions régulières, d’interventions des meilleurs spécialistes de cette thématique.

La performance sociale, moteur de croissance

David Sussmann, président de Seafood Export, société marseillaise spécialisée dans la pêche, la production et l’exportation de produits de la mer, n’a pas rencontré de difficultés particulières à mettre en place la RSE dans son entreprise. « Grâce à un travail avec l’ensemble des collaborateurs, nous avons défini les valeurs de l’entreprise en 2010, raconte-t-il. Tout le monde s’y est engagé. Nous avons formulé notre “Why ?” qui se résume en trois mots : passion, famille et excellence. Passion, car nous sommes passionnés par notre métier, nos engagements; Famille, car animés par l’esprit d’entraide au quotidien ; et Excellence, car constamment tournés vers l’excellence du produit, du service, du process ». Chez Seafood Export, la RSE est une vraie philosophie. Les ressources humaines sont nommées les « Human happiness », les collaborateurs et partenaires sont des « Seafood lovers » dont l’épanouissement est une priorité. Résultat : depuis cette prise de décision de placer l’Homme au centre du développement de l’entreprise, en 2009, le chiffre d’affaires croit en moyenne de 20 % par an. «L’entreprise a fait de l’équation “Liberté + Responsabilité = Bonheur + Performance” une réalité, souligne David Sussmann. En laissant aux équipes la liberté d’innover (nouveaux produits, nouveaux marchés), aux managers la responsabilité de leurs objectifs, en réduisant la hiérarchie, en impliquant l’ensemble des équipes concernées dans le recrutement d’un nouveau membre de l’équipe, l’entreprise a gagné en performance économique. De plus, la performance sociale se mesure aussi par le nombre de départs volontaires (aucun depuis deux ans), par un taux d’absentéisme inférieur à 1 (0,6 % en 2015). Les salariés sont motivés et productifs et il règne dans l’entreprise un sentiment général de bienêtre ». Le bonheur au travail, c’est donc possible.

Interview

Philippe Girard
Directeur de RSE et innovation France et créateur des Trophées RSE Paca

Pour Philippe Girard, professionnel de la communication, la Responsabilité sociétale et environnementale est indispensable à la survie d'une entreprise. Elle est, en outre, un outil efficace lorsqu'elle est correctement mise en place.

La RSE est avant tout une quête du sens

Vous avez créé les Trophées RSE Paca il y a douze ans. Quel est l'objectif de cet événement ?

Nous avons voulu mettre en avant les entreprises qui fonctionnent bien, où le dialogue social entre syndicats patronaux et salariés existe. Ces trophées récompensent toutes les entreprises de plus de cinq salariés qui ont à coeur de mettre l'Homme, l'environnement, la territorialité au centre de leurs préoccupations et ce de façon transversale. Ainsi, depuis douze ans, on essaye d'identifier les entreprises qui ont les meilleures politiques sociales, environnementales et sociétales sur la région Paca. Elles sont récompensées par un jury comprenant des syndicats à la fois salariés et patronaux. Nous citons les bonnes pratiques de quelques entreprises pour inciter les autres à prendre exemple sur elles.

La région Paca est-elle bonne élève en matière de RSE ?

Trois régions en France sont particulièrement bien placées en termes de RSE : la Loire-Atlantique, les Hauts-de-France et Paca. La responsabilité sociétale et environnementale des entreprises est un axe fort de notre région, d'autant qu'elle fait partie du schéma régional de développement économique.

Qu'est-ce que la RSE apporte aux entreprises et aux dirigeants ?

La RSE est l'anticipation des risques. En anticipant les risques, l'entreprise se projette vers l'avenir. Ainsi, elle permet de réduire le taux d'absentéisme, le turnover, les risques psycho-sociaux, les factures énergétiques… Il s'agit de réfléchir aux conditions de travail et de bien-être des salariés, à leur sécurité, à la conciliation vie privée-vie professionnelle, à l'utilisation de l'eau et de l'énergie… Cela évite à l'entreprise de devenir obsolète car dépassée par les nouvelles technologies. La majorité des entreprises qui font de la RSE innovent.

En douze ans, quelle évolution avez-vous pu observer au sein des entreprises ?

La RSE prend de plus en plus de place dans les entreprises. Les dirigeants réalisent qu'on ne peut plus continuer à « casser» de l'humain. Le monde évolue. Les taxis sont attaqués par Uber, les hôteliers par Airbnb… il n'y a pas un secteur qui ne soit pas inquiété. On ne vend plus et on ne consomme plus de la même manière. Les entreprises doivent se remettre en question, se réinventer, pour éviter de se mettre en péril. D'où l'intérêt de s'arrêter pour réfléchir à sa politique sociétale et managériale.

L'entreprise qui ne se réinvente pas se met en péril

Trophées RSE Paca 2016

La soirée de remise des Trophées RSE PACA 2016 a eu lieu le 25 octobre 2016 à 18h30 à l'Espace des Libertés, à Aubagne.

Depuis 12 ans, les Trophées RSE PACA récompensent les organisations de 5 salariés et plus qui ont à coeur de mettre l'Homme, l'environnement, la territorialité et les parties prenantes au coeur de leurs préoccupations. Elles adoptent ainsi une véritable politique en matière de RSE. Un concept unique pour ces Trophées : la réunion au sein d'un même jury des syndicats salariés (CFDT, CFTC, FO, CFE-CGC) et patronaux (UPE13, CGPME, Medef). Ils examinent ensemble les candidatures et élisent les lauréats. Cette année, 16 candidatures ont été retenues et 6 prix ont été remis devant un public de plus de 400 personnes (entreprises, institutions, réseaux eco).

http://rdv.rsepaca.com/archives.html

  • 1er Prix RSE PACA :PACA DISTRIBUTION (83)
  • Prix RSE PACA de la Délégation Régionale :VEOLIA EAU (83)
  • Prix Coup de coeur RSE PACA :AZUR TRUCKS (06)
  • Prix RSE PACA de la PME :EXHIBIT (06)
  • Prix RSE PACA de la TPE :LE COQ NOIR (84))
  • 1er prix RSE 13 :PROVEPHARM
  • Twitter Cadremploi
  • Facebook Cadremploi
  • Linkedin Cadremploi