Transport & logistique : de multiples débouchés

Actualités et conseils sur les carrières en méditérannée
Filières & Métiers
Publié le lundi 27 novembre 2017
Dhl-carre_m

Le secteur emploie en France quelque 1,3 million de personnes, soit 5,1%* de l’emploi total. Ouverte sur la Méditerranée, la région Paca est devenue une place forte de la logistique, tournée vers les innovations.
Par aurélia lasorsa

Par sa géographie et son potentiel économique, Provence-Alpes Côte d’Azur jouit d’un important maillage d’infrastructures logistiques, qu’elles soient fluviales, ferroviaires, routières, maritimes ou aériennes. Véritable terre d’innovation, qui accueille dix pôles de compétitivité labellisés au plan national, seize PRIDES (Pôles régionaux d’innovation et de développement économique solidaire) et huit grappes d’entreprises reconnues au titre des dynamiques collaboratives en faveur de l’innovation, la région doit néanmoins relever de nombreux défis : congestion de la bande littorale, éléments structurels et tissu de TPE/PME mal répartis, zones logistiques éloignées des bassins d’emplois. Autant de points que les professionnels tentent de résoudre.

Les technologies au service de la simplification

Véhicules connectés ou autonomes, internet des objets, big data et open data sont autant de révolutions technologiques qui viennent bouleverser positivement les outils logistiques. Pour preuve, l’investissement en février 2015 du Groupe CMA CGM (2 400 salariés à Marseille sur les 4 700 que compte le groupe, et de nouveaux collaborateurs accueillis chaque année sur le site phocéen) dans la start-up marseillaise Traxens. Cette société est à l’origine de la technologie qui transforme les conteneurs en objets intelligents et connectés, et les introduit dans l’ère du big data. Passée de dix salariés en 2015 à 85 aujourd’hui, Traxens envisage de poursuivre sur un rythme de 30 à 35 embauches par an : « Nous recrutons actuellement deux types de profils : des ingénieurs en mécanique, électronique et plateforme embarquée et des managers et commerciaux pour le suivi de projets », confirme Tim Baker, directeur marketing de la start-up. L’objectif affiché est clair : optimiser l’efficacité des supply chains pour réduire les coûts, augmenter les performances et réduire l’impact environnemental du secteur. Autre défi à relever, celui de la logistique urbaine, véritable épine dans le pied du secteur. Boostée par le e-commerce (dont le bilan national au deuxième trimestre affiche une hausse de 11 %), elle est aujourd’hui un sujet d’études complexes pour les professionnels qui tentent de réduire le coût du dernier kilomètre de livraison, équivalent en moyenne à 20 % du coût total de la chaîne.

L’importance du développement durable

Les énergies propres sont également au cœur des préoccupations du secteur. Une question d’image, certes, mais également de coût. À Fuveau, le Parc Saint-Charles et ses 92 000 m2 de plancher équiperont, d’ici la fin de l’année, deux bâtiments de panneaux solaires à haut rendement, soit une puissance cumulée qui produit l’équivalent de la consommation annuelle de près de 1 300 habitants . À Nice, c’est le 100 % électrique qui a les faveurs de DHL International Express. Depuis novembre, l’agence de Nice livre la totalité des codes postaux niçois en véhicule électrique. Une première en France. « Cela répond à une stratégie mise en place au niveau mondial, explique Alfred Chantre, directeur régional des Opérations Grand Sud - DHL International Express. L’objectif est 0 % d’émission de CO2 à l’horizon 2020. À Nice, neuf véhicules sont chargés de prendre en charge les 3 900 pièces quotidiennes. Depuis janvier 2017, nous avons embauché deux nouveaux collaborateurs pour l’agence azuréenne. Sur la fin de l’année, cinq personnes de plus viendront compléter l’effectif. Et pour cause, nous visons une croissance de 17 % en novembre et 20 à 30 % de plus en décembre. Une augmentation liée à plusieurs facteurs comme le succès grandissant du e-commerce et les difficultés rencontrées par l’un de nos concurrents directs. Si les embauches concernent principalement des démarcheurs-livreurs, nous recrutons aussi des agents d’exploitation et des douanes. »
* Source : Pôle emploi

Les Bréguières soignent le cadre de travail

Aux Arcs-sur-Argens, dans le Var, le Parc des Bréguières affiche une construction et un aménagement de pointe. Né du travail de Barjane, le site de 65 hectares, dont 20 d’espaces verts, accueille 236 000 m2 de surfaces logistiques. Inscrit dans une logique de développement durable, il propose des équipements mutualisés (parkings poids lourds et véhicules légers, accueil 24/24 et 7/7, maintenance des équipements collectifs, etc.) et une importante qualité environnementale. Pour les utilisateurs du parc, de nombreux services sont prévus comme la création d’un pôle de vie, mettant à disposition des salariés un restaurant, une crèche, une agence bancaire, une poste, mais également des sanitaires et douches pour les livreurs, ainsi que diverses animations organisées sur site.

Interview

Inès Lekhal
Consultante senior chez Fed Supply à Aix-en-Provence

Comment se porte le secteur de la logistique en région ?

Il n’a pas été aussi porteur depuis bien longtemps : la logistique a le vent en poupe.

Quels sont les postes proposés ? Dans quel type d’entreprise ?

Une majorité des recrutements cadres concerne les fonctions d’encadrement et des postes assez fonctionnels : responsable de service logistique, responsable d’exploitation, ingénieur supply chain, responsable amélioration continue, etc. Des géants du e-commerce arrivent dans la région, à l’image d’Amazon, à Bouc-Bel-Air, mais la plupart des recruteurs sont des prestataires qui gèrent la logistique pour de grands groupes (comme Geodis ou ID Logistics), des acteurs qui gèrent leur logistique en interne, comme Carrefour à Salon-de-Provence, ou encore de plus petites structures. Après des années de crise, l’industrie fait également son retour et pose aujourd’hui de vraies questions sur les compétences et l’excellence opérationnelle de la supply chain.

Quelle est la rémunération moyenne des cadres de la logistique ?

Elle oscille entre 35 et 50 Ke en fonction du poste et du secteur d’activité.

Quels sont les nouveaux défis qui se présentent ?

Les logisticiens doivent trouver des solutions innovantes car les consommateurs sont de plus en plus exigeants notamment dans le secteur du e-commerce. La mécanisation des sites, les innovations et la logistique urbaine sont de vrais enjeux… et des sujets complexes au regard de l’étendue de la région et de l’éloignement des pôles logistiques. À ce jour, et à ma connaissance, il n’y a pas encore de réflexion aboutie sur ces sujets.

Chiffres :

  • Paca est la 1ère région logistique française en pourcentage de contribution dans la valeur ajoutée régionale.
  • Le port de Marseille-Fos est le 1er port français avec un trafic global de 81 millions de tonnes de marchandises en 2016.
  • 285 millions de tonnes annuelles de flux totaux de la région Paca.
  • 400 millions de colis issus du e-commerce transportés chaque année en France.
  • Twitter Cadremploi
  • Facebook Cadremploi
  • Linkedin Cadremploi